Jaune de chromeEn portant son attention sur le cristal rouge brillant découvert en Sibérie au XVIIème siècle , le Chimiste français Nicolas Louis VAUQUELIN  y découvrit un nouveau métal dont les dérivés avaiant tendance à être très colorés, que pour cette raison il appela "Chrome".

En synthétisant la crocoïte, d'un rouge billant, Vauquelin découvrite un jaune très riche et en 1804, en collaboration ave Claude L BERTHOLLET, il suggéra qu'il pourrait servir de pigment. Dès 1810, le Jaune de chrome figurait dans la palette des artistes.

La tonalité exacte du Jaune de chrome s'ajuste à la préparation. Plus on augmente la proportion de sulfate de plomb, plus la couleur est rougeâtre et foncée. La température et l'acidité modifient aussi la nuance.

Le jaune de chrome attirait la clientèle des artistes, mais restait cher, la matière première étant importée de Sibérie. En 1818, on commença l'exploitation des mines en France dans le Var, épuisées dès 1829 ; on en ouvrit dans les iles Shetland et aux États Unis, mais les jaunes de chrome restèrent chers.

 En 1819 à Mulhouse, Camille KOECHLIN invente le premier tissu teint en jaune de chrome, John MERCER en Grande Bretagne, produit un jaune de chrome aux environs de 1823, et en additionnant plus un rincage avec de Alcali obtiendra un Orange de Chrome !!

Dans les Quilts anciens, vous trouverez souvent ces deux couleurs avec des "Turkey red" !!!.

etoile jaune de chrome